Paroles de sages chinois

By Alexis Lavis

Toute parole, aussi authentique soit-elle, n'est pas nécessairement parlante. Elle exige, à mesure qu'elle est lointaine par l'origine, los angeles endurance des détours et los angeles faveur des circonstances. Puis il arrive qu'enfin nous l. a. reconnaissions s'adressant à nous : ainsi une fenêtre d'écoute et d'entente s'est-elle ouverte entre nous et los angeles Chine. Mais en quoi los angeles Chine nous intéresse-t-elle ? Fondamentalement, les choses nous intéressent parce qu'elles nous concernent dans notre être même. L'intérêt qui nous porte à nous mettre à l'école des Chinois doit donc s'envisager dans cet ordre et non dans celui plus routinier de l'économie ou de l. a. curiosité. Ce qui est en jeu ici touche à une query urgente : remark nous est-il attainable d'habiter humainement et authentiquement le monde tout comme notre propre life ? Telle est los angeles query fondamentale de los angeles pensée chinoise. C'est celle que ce livre se suggest d'explorer, en déployant le sens d'enseignements des différentes traditions chinoises : taoïste, confucéenne, bouddhiste, légiste et moïste. Ainsi s'éclaireront notamment des affirmations telles : "le Yin est sombre comme le fond des eaux ; le Yang est strength brillante" ; "le pouvoir doit rester caché ; il s'enracine dans le non-agir" ; "ceux qui veulent prendre le contrôle du monde et agir sur lui échoueront purement et simplement".Alexis Lavis est agrégé de philosophie, chargé de cours à l'université de Rouen, spécialisé dans l’étude des pensées asiatiques (Chine et Inde). Il a notamment publié L’Espace de l. a. pensée chinoise (Oxus, 2010), et est l’auteur de plusieurs traductions.

Show description

Quick preview of Paroles de sages chinois PDF

Show sample text content

L’art peut ainsi être compris comme ce qui va bien ensemble de telle sorte qu’il s’articule parfaitement à los angeles convenance. L’art, au sens confucéen, est donc non le convenu, qui think un arbitraire flirtant avec le vide et le useless, mais le convenable par excellence, c’est-à-dire l. a. culture. european égard à ce sens, convient-il encore de parler d’art de gouverner ? Plus précisément, il vaudrait mieux parler d’art de régner, c’est-à-dire non pas de gérer les affaires, mais d’être roi, comme il convient.

P. Che, Paris, Gallimard, 1999, p. sixty five. Chapitre 6 remark être humain ? Entre ciel et cœur � La noblesse de l’être humain réside dans son humanité. Elle est un don du Ciel et los angeles demeure paisible de l’homme. » Mencius, Mengzi, II A 7 los angeles clé de l. a. pensée de Mencius, le element focal à partir duquel il envisage l’œuvre et le projet de Confucius est l. a. proposal de ren. Or, sous l’unité apparente d’une même expression se cachent en réalité trois mots différents dont l’articulation constitue los angeles resource de l. a. réflexion de Mencius sur le sens de l’humain.

Ce phénomène se produit souvent lorsque nous sommes particulièrement concentrés, attentifs. Là encore, un mouvement de synchronisation est à l’œuvre, qui donne le sentiment d’être pleinement présent en une unité qui n’est pas celle du moi (de l’identité), mais plus originellement celle de l’être (être pleinement, c’est être un). C’est à cette unité de � l’être-soi » que Liezi s’est éveillé et c’est elle qui l’a conduit, comme il le dit, à � chevaucher le vent ». L’image est très juste, parce qu’elle décrit fidèlement l’impression qu’un tel éveil suscite : los angeles pesanteur de fond qui semble accompagner chaque geste et chaque pensée disparaît.

Là encore, l’ouvrage porte le nom de son auteur. thirteen. Le � légisme » (appellation occidentale) est un courant assez peu unitaire. Il eut cours entre le VIIIe et le IIIe siècle avant notre ère (datation large). Pour tenter d’en résumer un des qualities caractéristiques, nous pourrions dire qu’il pose los angeles primauté de los angeles loi qu’il have a tendency à unifier au dao. Or, le souverain étant le détenteur autant que l’expression de l. a. loi, ce courant � légiste » semble pencher vers l’absolutisme. En outre, il est aussi caractérisé par sa non-prise en compte de l. a. morale dans l’exercice du gouvernement, et cela en competition directe avec les confucianistes.

Les hommes sont si malins, toujours à l’affût d’un bon coup. Je ne remarque ni ne comprends rien de tout cela. Je suis perdu dans l’immensité marine. Mes pas suivent l’errance du vagabond. Voyez tous ces hommes habiles et pleins de abilities. Je suis ordinaire, rustre et yeté comme un paysan. Pourquoi suis-je si singulier ? Je tète encore ma mère4. Bien des choses, dans ce passage étonnant, excitent notre curiosité. Tout d’abord et d’une façon générale : le element de vue qu’adopte ici Laozi. Il ressemble à celui d’un enfant contemplant le monde des adultes.

Download PDF sample

Rated 4.91 of 5 – based on 25 votes